MONTURE GILBERT CLARENCE WW1 ET WW2

MONTURE GILBERT CLARENCE
1ERE ET 2EME GUERRE MONDIALE

 

monture-gilbert.jpg

Le Dr G.C. Monture, officier de l'Ordre du Canada et de l'Ordre de l'Empire britannique, défenseur des droits des Indiens, membre des forces de réserve, et spécialiste reconnu mondialement en économie des minerais, a en effet suivi nombre de sentiers éminents au cours de ses 77 ans.

Monture était un Mohawk de la réserve des Six-Nations près de Hagersville, en Ontario. Il était un descendant de Joseph Brant et comme son illustre ancêtre, il fut mêlé à un conflit international - deux fois.

Quand la Première Guerre mondiale éclata, Monture était étudiant en mines et métallurgie à l'Université Queen's, à Kingston, en Ontario. À la fin de 1917, il interrompit ses études pour s'enrôler et devint artilleur dans le Corps royal d'artillerie canadienne de campagne. Quelques mois plus tard, il fut muté au Corps du génie royal canadien et fut nommé lieutenant. Il traversa outre-mer en juillet 1918. Le lieutenant ne connut pas le combat sur le champ de bataille, cependant, la maladie l'obligea à rester en Angleterre après la fin de la guerre en novembre. Il revint au Canada au mois de juillet suivant.

Monture retourna aux études à Queen's et, en 1921, il obtint un baccalauréat en génie minier. Deux ans plus tard, il acceptait un poste à Ottawa au ministère des Mines et des Ressources. Il a travaillé 33 ans pour ce ministère et il a été chef de la Division des ressources minérales à la Direction des mines et de la géologie.

En 1933, le fonctionnaire de 38 ans se joignit à la milice et servit pendant cinq ans à titre de lieutenant dans une compagnie de munitions et d'approvisionnements du RCE. Il semblait tout naturel qu'il serve dans l'armée active au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, une blessure à une main subie dans un accident minier quelques années auparavant l'empêcha d'être accepté pour le service outre-mer, ce qui le chagrina beaucoup.

En fin de compte, cette perte pour l'armée fut à l'avantage des Forces alliées. Au début de 1944, Monture fut nommé adjoint exécutif canadien à la Commission mixte (canadienne-américaine-britannique) de la production et des ressources. 

En 1946, pour sa contribution à la Commission, Gilbert Monture fut nommé officier de l'Ordre de l'Empire britannique (OBE). Toutefois, sa réputation de planificateur stratégique en matière de minerais ne faisait que commencer. Monture participa à l'élaboration de plans semblables pour la guerre de Corée et, en temps de paix, pour l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Il a également fait partie de nombreux comités internationaux portant sur les questions économiques et minérales à titre de représentant canadien pour le Commonwealth et les Nations Unies.

Monture mourut en 1973. Tout au long de sa vie, il s'est dévoué à nombre de causes. Par exemple, pendant qu'il était à l'Université Queen's, il a aidé à organiser le premier service d'emploi pour les étudiants au Canada. Afin de reconnaître ses réalisations, les SixNations le firent chef honoraire et nommèrent cet ingénieur minier de 183 centimètres [6 pieds] Ohstosera?kó:wa - Grande Plume. En outre, Monture reçut un doctorat honorifique en sciences de l'Université Western Ontario. En 1966, l'Institut d'administration publique du Canada lui décerna la médaille Vanier. L'année suivante, il fut nommé officier de l'Ordre du Canada. Monture figure aussi au Temple de la renommée des Indiens. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×