afghanistan 2001 a aujourd'hui

AFGHANISTAN
DEPUIS 2001

 

Après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, une délégation de 300 leaders indiens exprimèrent leur deuil envers la nation américaine et promirent leur aide a la lutte contre le terrorisme.

Peu après les attentats, la nation Mohawk envoya des vivres et des médicaments a la ville de New York pour venir en aide aux victimes. Près de 2 millions de $ furent versés par les nations indiennes pour venir en aide aux familles des victimes et a la croix rouge.

Le 3 septembre 2006, pendant l’opération Medusa en Afghanistan, le caporal Jason Funnell, du 7e Peloton, Compagnie Charles, 1er Bataillon, The Royal Canadian Regiment, brave un feu nourri de l’ennemi pour venir prêter main-forte à des camarades qui sont prisonniers d’un véhicule en panne dans une zone de destruction ennemie. Au mépris de sa sécurité personnelle, il traverse par deux fois une zone balayée par un feu efficace de l’ennemi; ce Haïda de Colombie-Britannique contribue ainsi avec succès au traitement et à l’évacuation de ses camarades blessés ou tués, tout en répliquant par des tirs également efficaces. Sa bravoure et son professionnalisme sauvent des vies et permettent à son peloton de se retirer en bon ordre sous un feu nourri. Pour ses exploits, Funnell reçoit la Médaille de la vaillance militaire. Pour sa part, le caporal Doug Tizya, membre de la Première nation d’Old Crow, est envoyé en Afghanistan avec le 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. Quelques jours à peine après son arrivée pour sa deuxième période de service en août 2006, il est blessé lors d’une attaque au mortier et aux grenades propulsées par fusée contre la base canadienne de Panjwaii. Touché par des éclats de shrapnel, Tizya subit plusieurs blessures graves au bras et il est renvoyé en convalescence au Canada. Rentré au pays, il est honoré par la danse du guerrier blessé et le Clan de l’Ours de la nation Ojibway lui confère un nom d’esprit lors de sa cérémonie annuelle de l’esprit de l’ours.

Le soutien des Autochtones aux guerriers et aux soldats de la paix outre-mer prend diverses formes. Par exemple, en octobre 2006, Ice Bear, un artiste chippewa de Cape Croker, en Ontario, fait don d’une reproduction d’une estampe représentant un guerrier autochtone poussant un cri de guerre au sein des troupes déployées à Kandahar. « Un guerrier, dans notre société, c’est quelqu’un qui se porte à la défense de ceux qui sont incapables de se défendre eux-mêmes, explique Bear. Nos guerriers qui vont en Afghanistan le font pour défendre ces femmes et ces enfants qui sont incapables de se défendre eux-mêmes. » Le mois suivant, le rocker autochtone Gary Sappier se produit à Kandahar lors de la tournée de divertissement de la Force opérationnelle en Afghanistan. 

afg1.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×