Créer un site internet
Les Anciens Combattants Amérindiens et Vétéran Autochtones Canadiens.

joseph james clark

Il a fréquenté l'Académie navale des États-Unis, diplômé en 1917. Il a été le premier Amérindien à obtenir son diplôme d'Annapolis. Il préférait utiliser l'acronyme de "J.J." au lieu de son nom complet, ou "Jocko".

Pendant la Première Guerre mondiale, il a servi sur le croiseur cuirassé USS North Carolina (ACR-12) de la classe Tennessee, pour des escortes de convois de troupes, dans l'Atlantique. Après la guerre, il a servi à bord des destroyers USS Aaron Ward (DD-132), USS Aulick (DD-258), et USS Brooks (DD-232) et il a reçu le commandement de ce dernier en 1921. Après avoir été second de l'USS Bulmer (DD-222) en 1923, il devint instructeur à l'Académie navale d'Annapolis. En 1924 il suit la formation d'aviateur naval à la Base Aéronavale de Pensacola en Floride, et en obtient la qualification en mars 1925, après quoi il sert dans les escadres d'avions de la Flotte de Bataille, comme officier d'aviation sur le cuirassé USS Mississippi, et conseiller technique pour l'aviation du Commandant de la 3e Division de Cuirassés. En 1931-32, il commande l'escadrille de chasse 2-B du porte-avions USS Lexington, et devient l'officier d'aviation de ce porte-avions de 1936 à 1937. De 1938 à 1939, il commande-en-second la Base Aérienne de la Flotte, Base Aéronavale de Pearl Harbor, Hawaï avec la mission supplémentaire de Commandant de la 2e Brigade aérienne de patrouille (en). En 1940 il devient inspecteur de l'Aviation Navale chez Curtiss-Wright à Buffalo, et de 1940 à 1941, il est le Commandant-en-second de la Base Aéronavale de Jacksonville en Floride. En mai 1941, le commander Clark est nommé Commandant-en-second du porte-avions USS Yorktown (CV-5)

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Clark avait commandé un transporteur d'escorte, Suwanee, dans l'Atlantique et au large de la côte nord-africaine, jusqu'à ce qu'il soit désigné pour diriger le nouveau porte-avions Yorktown (CV-10). Le Yorktown est devenu le vaisseau amiral de l'amiral Pownall pendant les raids de porte-avions de 1943, et Clark et son officier des opérations Jimmy Flatley ont eu des occasions d'établir des plans d'attaque à l'échelle de la flotte.

En janvier 1944, le vice-amiral Marc Mitscher hissait son drapeau sur Yorktown et Clark commença bientôt à impressionner Mitscher. Son esprit combatif et sa capacité l'ont classé haut pour la promotion, et un mois seulement après la prise en charge des Fast Carriers de Mitscher, Clark a été promu contre-amiral et COMCARDIV 13. Son vaisseau amiral, le nouveau Hornet (CV-12), sous le capitaine Miles Browning , ne s'est pas présenté à l'atoll de Majuro avant le 18 mars, et qu'aucun groupe de transport n'était disponible, de sorte que Clark est entré, comme le professeur Reynolds l'a décrit, dans le statut de «makee-learn» et opéré avec TF58.

Clark n'a pas eu à attendre longtemps. Le contre-amiral Samuel P. Ginder, COMTG58.3, s'était avéré être un commandant inefficace du groupe de travail, et Mitscher n'a pas perdu de temps pour le remplacer au début d'avril avec son nouveau «premier lieutenant», Jocko Clark. Levant son drapeau à bord de Yorktown, Clark et son navire devinrent de nouveau l'hôte de Mitscher, qui tenait Clark de plus en plus en estime.

Pendant la campagne des Mariannes, Clark COMTG58.1, a brillamment joué pendant un raid des Mariannes du Nord, qu'il avait été assigné à la main droite de Mitscher et au contre-amiral Harrill. Son esprit combatif a remporté la victoire, et son excursion, ainsi que sa réticence à mener l'opposition de Harrill à l'opération, ont eu une incidence sur ses résultats, ce qui a encore accentué son talent.

Arrivés à temps pour se battre dans la bataille de la mer des Philippines, les avions de Clark y ont joué un rôle important. En fait, les navires de Clark étaient presque toujours les plus proches de l'ennemi. Cela a continué après la bataille; Lorsque tous les groupes de travail sont retournés à Eniwetok, Clark a reçu l'autorisation de mener une grève contre Iwo et Chichi Jima, qu'il a menée avec succès. Clark a raté la bataille de Leyte Gulf en tant que commandant du groupe de travail depuis que le vice-amiral McCain a pris le contrôle de son groupe de travail pour obtenir le statut d'apprenant pour la COMTF38. Clark a décidé qu'il ne voulait pas commander un TG sous l'amiral Halsey et McCain, il a demandé à être soulagé et est revenu dès que Mitscher a pris la relève. C'était en effet convenu, et Clark retournerait aux États-Unis quand le contre-amiral Montgomery serait disponible du commandement de TG.

Avant cela, cependant, Clark et le contre-amiral Davison ont effectué une autre visite à Iwo et à Chichi Jima au début du mois de juillet, détruisant d'autres avions, et au début du mois d'août. Lorsque le 18 août McCain a remplacé Clark, ce dernier était dans une période de repos comparative bien méritée.

Même lorsqu'il était inactif et de retour dans les États, Clark était une aide précieuse pour Mitscher. Il a suggéré que les pilotes de Marine soient employés sur les transporteurs en remplacement des dépliants de la Navy fatigués, et les avions des Marines seraient également utiles. Clark retourna finalement dans la flotte du Pacifique lorsque le vice-amiral Mitscher reprit les Fast Carriers en février 1945, Clark reprenant sa TG 58.1 et se remit à Hornet. Servant dans les raids contre le Japon en 1945, les forces de Clark ont ​​pris plusieurs attaques lourdes mais ont échappé indemnes. Sa dernière aventure dans la guerre a été un typhon qu'il a frappé grâce à une performance incroyablement médiocre de l'expert météo de TF38. Il a été régulièrement relevé de tous les commandements de combat peu de temps avant la fin de la guerre, ce qui lui a valu une place à terre bien méritée. Clark est devenu vice-amiral et commandant de la 7ème flotte, qui a maintenant eu les transporteurs rapides, pendant la guerre coréenne, et a fini sa carrière en tant qu'amiral complet.

Au cours de sa carrière militaire, il a été décoré de la Croix de la Marine, de la Médaille du service distingué, de la Médaille de l'étoile d'argent, de la Légion du Mérite, de la Médaille de la Marine et de l'Ordre du mérite militaire coréen.

L'amiral Clark est décédé le 13 juillet 1971 à St. Albans, New York, et a été enterré avec tous les honneurs militaires au cimetière national d'Arlington.

coree1.jpg

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/05/2018

×