Les Anciens Combattants Amérindiens et Vétéran Autochtones Canadiens.

grenade

1983

 

Pt dessin

4 Recensés

 

L’invasion de la Grenade, également connue sous le nom de code Operation Urgent Fury, est l'opération militaire qui vit le débarquement à la Grenade, un État indépendant situé dans les petites Antilles, d'une force militaire réunissant des soldats des États-Unis et de plusieurs nations des Caraïbes. L'opération de 1983, qui faisait suite à plusieurs années de tensions politiques entre la Grenade et les États-Unis, a été déclenchée par le coup d'État ayant mené au renversement et à l'exécution du Premier ministre grenadien, Maurice Bishop. Le 25 octobre 1983, les États-Unis, la Barbade, la Jamaïque et les membres de l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO) envoyèrent une flotte et firent débarquer des troupes sur l'île, écrasèrent les troupes grenadiennes et cubaines et renversèrent le gouvernement militaire d'Hudson Austin. Cette opération mit fin au gouvernement révolutionnaire du peuple, régime d'orientation communiste en place à la Grenade depuis 1979.

L'opération, menée en dehors de tout mandat du Conseil de sécurité de l'ONU, causa la mort d'une centaine de personnes et fut condamnée par un vote de l'Assemblée générale des Nations unies.

L'essentiel des troupes d'occupation se retire de la Grenade le 15 décembre, seuls 250 militaires américains restant sur place pour remplir des fonctions de police et de maintien de la paix.

Au moins 4 Amérindiens feront tis des troupes d'occupation.

 

×